Jean-Paul

Jean-Paul Fraysse

moi

Pour savoir où l'on va, mieux vaut savoir d'où l'on vient .

Je suis né en 1956 à Tauriac de Naucelle; dans le Ségala*, au pays des ventres noirs, du respounchou* , du tripou* et du grand écrivain occitan Jean Boudou. Joan Bodon

On appelait les ségalis les ventres noirs car il ne mangeaient que du pain de seigle et des châtaignes : il faut dire qu'ils ne mangeaient pas à leur faim . Beaucoup s'expatriaient allant même jusqu'aux Amériques

Ma généalogie.

 

J'habite la bourgade de Pont de Salars en pays de Salars aux portes du Lévezou au centre du Rouergue entre Rodez et Millau.

 J'ai fais le choix d'habiter la campagne, où nous n'aurons bientôt plus qu'un rôle d'indien dans le parc, mais il vaut mieux la saine clarté des étoiles aux lumières de la ville.

L'Aveyron est assez diversifié (paysages,altitude, géologie), intéressant à découvrir, malgré sa rudesse il y fait bon vivre et bien manger, chaque recoin du département ayant sa spécialité (estofinado, aligot, tripous, melsat, etc...)armoiriesArmoiries : Le frêne bien sûr la racine du nom, forgerons et paysans étaient les aieuls, la croix de Toulouse symbole du pays et de la langue d'Oc.

J'ai toujours le couteau de Laguiole à la poche qui rend de bon services (pour faire un bâton afin de randonner, etc...). 

Je cultive le jardin, j'aime bien bricoler, faire un mur de pierres sèches ou trouver quelque source avec deux baguettes de cuivre pliées (ce n'est pas sorcier...!).

J'aime bien les arbres, en planter, ce qui ne m'empêche pas d'en abattre, greffer les fruitiers... mais le Lévezou n'est pas très propice à ceux-ci (les anciens ont vu de la gelée blanche tous les mois de l'année, personnellement il n'y a qu'en juillet que j'en ai point vu (quoique deux matins en 1999 ont été particulièrement froids, en 1986 et en 1998 gelée au sol au mois d'août).

Il m'arrive d'écrire quelque poème sur mon pays natal comme lors des 80 ans de ma tante.

 

 

ségala : pays du seigle et du châtaignier, car terre acide ; aujourd'hui amendée à la chaux elle est très riche.

"respounchou ": tamier (la pousse tendre se mange au printemps). Il pousse dans les haies et les bois, appelé herbe aux femmes battues (sa racine soigne les coups : les ''bleus'')

tripou : Tripes de panse de veau enroulées avec au centre un peu de jambon et des condiments,cuits en sauce.

"estofinado" : de stockfisch poisson (aiglefin)séché au grand nord (non salé) que l'on peut trouver dans les ports de la Mer du Nord et à Bordeaux. Autrefois remonté par les bateliers qui livrait du bois et le charbon de Decazeville à Bordeaux. Hydraté à l'eau courante (ou remplacer l'eau deux fois par jour pendant dix jours) et mélangé à de la purée, des oeufs durs, lardons, huile de noix, etc... cela fait l'estofinado.

 melsat (saint affricain, Salles Curan): saucisse faite avec de la viande blanche de porc (lard maigre : ventrèche, couennes, lard gras) et du pain trempé dans des oeufs battus. A cuire dans une soupe par exemple.

 fraisse en oc. = le frêne en fr.

L'écrivain Jean Boudou est né à Crespin (canton de Naucelle en Aveyron)

proverbes occitans de ma "pauvre" grand mère .

Un ancien qui meurt est une bibliothèque qui brûle.

Fraysse Jean-Paul
 

13 Les Genêts

12290 Pont de Salars

 

Pour contribuer à ces pages ou donner vos idées critiques remplissez le formulaire .

adresse mel sur la toile mondiale du oueb :
 

mel

si je peux vous être utile dans la mesure de mes moyens demandez toujours.