Carte conducteur

Lecture de carte à puce.

Spécialement la carte conducteur Poids Lourds et Autocars

Lire les données enregistrées par le chronotachygraphe numérique.

Le conducteur peut voir son activité enregistrée sur sa carte à puce.

Sur le port USB de son ordinateur il faut brancher un lecteur de carte qui répond aux normes PC/SC et CCID   ainsi qu’au standard USB 2.0. et FCC.

Personnellement j'utilise un lecteur Ingenico Liteo USB Pc/sc Eid Smart Card Reader (vendeur RedCorp-Xiring) simple, pas cher (autour de 15€) et qui suffit à cet usage.

Installation du logiciel libre Cardpeek qui peut lire diverses  cartes à puce (Vitale, Moneo, transport, etc...)

Sous Linux :

Il faut le paquet logiciel pcscd et la librairie libccid

Il faut installer les paquets logiciels cardpeek et cardpeek-data

Quand on branche le lecteur de carte sur le port USB la commande en root >  lsusb donne les renseignements suivant :

Bus 00x Device 00x: ID 04e6:5810 SCM Microsystems, Inc.

Le lecteur est reconnu : ID donne le numéro du fabriquant suivi du numéro de matériel après les deux points.

Si le lecteur n'est pas reconnu, lancer le daemon pcscd ou redémarrer le système pour que celui-ci se lance bien.

Lancer le logiciel Cardpeek, cliquer OK pour sélectionner le lecteur de carte reconnu.

Cardpeek lancement

Choisir dans le menu "Analyzer" le choix Tachograph (Driver Tacograph Cards) puis à la question cliquer le bouton Export signed data file

Attendre la fin du traitement et un fichier .ddd est créé de la forme " Nom_Prénoms_date.ddd "

Enregistrer ce fichier dans votre dossier préféré ou créer un dossier (Conducteur par ex.)

Tout va bien, on a lu le contenu de la carte, mais c'est là que ça se corse ! Il faut interpréter le fameux fichier.ddd


Installation du logiciel libre Readesm

Le logiciel Readesm permet  d'interpréter et de rendre sous forme texte et graphique les résultats.

Ce logiciel n'est pas disponible en paquets pré-compilés comme un .deb ou .rpm ou autre installable directement sur une distribution Linux.

Il faut mettre les mains dans le cambouis comme sur ma Debian :

Il faut télécharger les fichiers sur le site sourceforge.net

Personnellement je n'ai pas pu compiler readesm-2011.12pre1-Source.tar.bz2 qui n'est plus maintenu depuis 2011

J'ai utilisé une version francisée readesm-fr.2.4.tar.gz à télécharger et décompresser dans un dossier de travail (créer un Dossier nommé Travail par ex.)

Pour les infos voir la page Wiki ici : https://sourceforge.net/p/readesmfr/wiki/Home/

Il faut avoir installé sur sa machine tous les outils de compilation comme cmake, gcc, build-essentiel, etc...

Aussi Qt (version 4 ) et ses outils de développement (dev)  Qt Webkit, ainsi que  le langage Python,

les paquets Subversion, gmp (libgmp3dev), gcrypt sont nécessaires.

Dans la console système on se positionne dans le répertoire où vous avez décompressé Readesm et on exécute les commandes :

cd fileformat
python2   ./generate.py
cd   ..
mkdir   build
cd   build
cmake ..
make

S'il y a des erreurs ; les interpréter et installer les paquets ou librairies manquantes.

Si tout s'est bien passé, il faut installer en root le logiciel sur sa machine :

sudo  make  install

L'exécutable se retrouve dans /user/local/bin  , vous pouvez créer un lien symbolique dans /usr/sbin par exemple.

Se positionner dans /usr/local/bin et exécuter Readesm avec la commande :

 

exit  (pour revenir en tant que utilisateur normal.

./readesm  (lance l'exécutable)

Ou bien cliquer sur l'icône du raccourci du logiciel dans les menus.

Et là, le miracle se produit :

Readesm

Menu Fichier > Ouvrir et retrouver le dans votre dossier préféré (Conducteur par ex.)

Readesm activité


Merci aux divers contributeurs et pour plus d'information,  les moteurs de recherche sont vos amis, avec les mots-clés : Cardpeeek, Readesm, Linux, logiciel libre.

Créer un paquet logiciel pour diverses distributions Linux, Mac ou Windows nécessite Qt4-webkit et la tache parait ardue à partir des sources anciennes