Les moulins

Les moulins du Viaur et des affluents

Les moulins comme celui du Mazet, de la Resse, du Désert, de Salars, étaient très nombreux sur le Viaur et ses principaux affluents comme le Vioulou.

Le niveau d'eau est maintenu à une hauteur suffisante en amont du moulin par un barrage (la paissièra) avec déversoir et un canal amène l'eau à la turbine.

Les moulins de taille modeste sont équipés d'une roue horizontale (moulin à rodet).

Il ne comporte aucun engrenage ni renvoi d'angle, puisque la roue horizontale est calée directement sur l'axe de la meule, horizontale aussi, et la vitesse de rotation de la roue est suffisante pour la meule.

Les moulins à eau étaient utilisés pour de multiples usages , comme :

  • moudre des céréales, l'usage le plus ancien ;
  • dans le travail du bois ;
  • les scieries (ressegua : molin de la ressa )
  • pour le travail des métaux : meules, forges, marteau-pilon (martinets)
  • pour le textile : foulons, métiers à tisser ; pour extraire l'huile des oléagineux : noix, etc.